Rendez-vous

+ 0216.24.154.034

Téléphone

+ 0216.24.154.034

+ 0216.29.486.203

Email

Adresse

Rue Ali Ben Ayed, El Riadh

"El Mourouj 1 2074, Tunis

Dérivation Bilio Pancréatique Digestive en Tunisie



Principe de la Dérivation Bilio Pancréatique

Dérivation Bilio Pancréatique digestive en Tunisie à prix pas cher La dérivation biliopancréatique était un développement sur le type de pontage jéjunoileal de chirurgie bariatrique. Elle peut être réalisée avec ou sans interrupteur duodénal .
La procédure implique:
Gastrectomie distale, avec formation d'une poche gastrique
Gastro-entérostomie, avec formation d'un membre Roux d'environ 250 cm (l'intestin grêle normal mesure environ 550 cm de long)
Anastomose du membre biliopancréatique au membre de Roux ~ 50 cm en amont de la valve iléo - caecale
Le syndrome de postgastrectomie a conduit au développement d'une variante du commutateur duodénal. Dans cette variante, l'estomac est restreint le long de la plus grande courbure (comme une gastrectomie en manchon ) et le membre de Roux raccourci est attaché bout à bout au duodénum proximal. Le membre biliopancréatique est attaché de manière similaire à la dérivation biliopancréatique normale.

Traitement et pronostic

Il a été rapporté que la dérivation biliopancréatique entraînait 70% de perte de poids à long terme chez plus de 90% des patients. La variante d'interrupteur duodénal peut être encore plus efficace. Ces procédures peuvent parfois être utilisées lorsque d'autres procédures bariatriques plus conservatrices ont échoué.

Complications

Bien que la procédure évite l'entérite de pontage du pontage jéjunoileal (avec un risque associé d'insuffisance hépatique), elle présente un certain nombre d'effets secondaires, notamment:
Risque de carence nutritionnelle: calcium, vitamines liposolubles et protéines.
Syndrome postgastrectomie : ulcères marginaux et syndrome de dumping. Diminué avec le changement duodénal.
Occlusion intestinale, hernie interne, fuite anastomotique.

À quels patients cette s'adresse t-elle ?

L’entrée ofcielle de la dérivation bilio-pancréatiquedans l’arsenal chirurgical s’est accompagnée de restrictions. En particulier, en première intention, l’indice de masse corporelle doit être d’au moins 50 kg/m2. Un peu curieusement, en cas d’échec d’une précédente chirurgie de l’obésité, la restriction d’IMC disparaît. Force est de constater en tous cas que l’essentiel des séries publiées concerne une population d’IMC ≥ 50 et les risques nutritionnels associés à cette chirurgie justifient probablement cette attitude. Il est assez clair que la dérivation biliopancréatique soit une opération qui conduit non seulement à une perte de poids plus intense mais aussi à un moindre risque de reprise pondérale que le by-pass gastrique chez des patients dont l’IMC est supérieur à 50. Il n’existe toutefois pas de comparaison pour des IMC inférieurs et toutes ces études sont de nature rétrospective.

coronavirus tunisie
C
O
V
I
D
19